oeuvre

Autel consacré à Pan et à Apollon

Région : Attique

Période : IIe siècle av. J.-C. Ier siècle av. J.-C.

Autel de marbre mouluré décoré d’acrotères latéraux et pourvu au sommet d’un coussinet dressé et profilé, creusé en son centre. Une double rangée de pierres suggère l’intérieur d’une grotte. A l’intérieur de l’autre, se tiennent deux divinités. A droite, Pan, dieu barbu, pourvu de pattes et de cornes de bouc, nu, à l’exception de la nébride (peau de faon) jeté sur le bras gauche, tient à la main un lag?bolon (bâton recourbé, à la fois houlette de berger et arme de jet). De l’autre main, il abaisse une phiale (une coupe sans pied) sur la tête d’un pilier hermaïque juvénile, à savoir un pilier surmonté de la tête du dieu Hermès. A gauche, le dieu Apollon, aux cheveux longs, deux longues boucles encadrant le visage, élève une grande cithare de concert. De l’autre main, il tient le plectre (l’instrument servant à faire vibrer les cordes de la cithare). A droite, sur la paroi rocheuse, figure une syrinx, à gauche, à la même hauteur, un objet rectangulaire qui désigne sans doute une pinax, tablette à écrire. Pan, est une divinité pastorale, hantant les espaces sauvages, les grottes, les montagnes. Dieu musicien et aimant la danse, il est l’inventeur de la syrinx. Il entretient également des rapports avec la mantique, c’est-à-dire l’art de la divination. C’est enfin une divinité redoutable qui envoie la peur dite panique. La tablette figurée à gauche sur une anfractuosité de la grotte peut faire référence à la mousikè, au sens premier du terme, c’est-à-dire toutes les facettes de la culture intellectuelle sur laquelle Apollon règne sans partage. Elle renvoie peut-être également au caractère oraculaire du dieu. Apollon, dieu des sorts ainsi que des présages, préside à toute forme d’inspiration, poétique et prophétique, comme à toute forme de divination.
Les jeunes femmes, visibles sur les côtés de l’autel, représentées dans une attitude dansante, désignent sans doute des Nymphes ou des Charites (Grâces), divinités de la nature douces, aimables et gracieuses, gravitant dans l’orbite d’Apollon, d’Hermès et de Pan.
Date de création : Fin de l’époque hellénistique, IIe - Ier siècles av. J.-C.

N° inventaire 24200
© Avignon Musée Calvet





Fondationlogo
24200_thumb
24200-1_thumb
24200_mid
Survolez l'image pour zoomer • Cliquez sur l'icône + ci-contre pour agrandir

Voir l'oeuvre dans le carrousel
imprimer cette fiche
Contribuer
Thèmesauteldivinité